Dans cet article je vais vous montrer comment modeler une coupe avec un décor de cœur de lotus en utilisant la technique dite « à la plaque ». C’est une méthode accessible et facile qui va vous permettre de créer des objets de décoration différents sans savoir tourner, cela peut aller de la simple assiette jusqu’à la réalisation d’une sculpture comme je le démontre ici

Se former au tournage peut s’avérer fastidieux, il faut environ un an pour vraiment savoir tourner et commencer à se faire plaisir, alors, si vous n’avez pas la patience d’apprendre, voici une belle alternative qui va vous permettre de créer tous les objets décoratifs que vous souhaitez en utilisant votre vaisselle comme moule.

La méthode à la plaque est la combinaison de plusieurs approches ; la création de la base qui est constituée d’assemblages de plusieurs plaques d’argile généralement moulées sur un support (mais ce n’est pas obligatoire) et le modelage c’est-à-dire l’ajout d’un décor en relief, c’est ce qui rend cette façon de sculpter tellement créative et offre de nombreuses possibilités.

Voici des exemples modelés avec cette technique, vous pouvez voir qu’elle n’a pas de limite.

Sculpter une coupe avec un décor de lotus

Sculpter une coupe : choisir votre terre

Avant de commencer, vous devez choisir votre argile, dans cet exemple j’ai privilégié une terre lisse pour un rendu raffiné, mais vous pouvez aussi choisir une terre chamottée (avec des petits grains) pour un rendu plus brut. Si vous prenez de l’argile sans cuisson, elle sera obligatoirement lisse.

Sculpter une coupe : le matériel

  • d’un couteau et d’un mini couteau (pas indispensable, mais très utile pour les petits détails)
  • un plateau tournant, important en sculpture, car vous êtes en trois dimensions
  • des pics en bois ou en métal
  • un rouleau en bois
  • une planche en bois brut pour étaler votre terre
  • un plat qui va vous servir de moule
  • du film alimentaire, pour éviter que votre argile colle au support
  • une paire de ciseaux
  • un petit pinceau usé
  • un pot de barbotine, c’est simplement de l’argile diluée sous forme crémeuse, pensez à bien prendre la même argile
  • une éponge avec un côté grattant, du papier de verre
  • une bassine d’eau

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressé par mon livre « Réussir ma première sculpture facilement » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos modelages dans la terre. Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.


Sculpter une coupe : choisir la forme de votre moule

La plasticité de la terre a le pouvoir d’épouser toutes les formes, vous allez vous servir de cette qualité pour modeler la base de votre coupe, il vous suffit de choisir un récipient dans votre vaisselle, il peut vraiment avec n’importe qu’elle forme et matière, dans cet exemple, il est en bambou, mais il peut être aussi en céramique, verre, bois, plâtre…sa matière n’a pas beaucoup d’importance, car vous allez la protéger avec un film alimentaire. Retenez que le moulage n’abîmera pas votre moule.

Sculpter une coupe : modeler la forme de base

Commencer par étaler la terre que vous avez choisie sur une épaisseur d’environ 5/6 mm, pour qu’elle soit régulière vous pouvez vous aider en mettant deux tasseaux de chaque côté, ils vont servir de guides à votre rouleau.

Prenez votre film alimentaire et plaquez-le sur votre argile, aidez-vous avec le rouleau.

Prenez le moule de votre choix et placez votre plaque de terre au centre, en poussant doucement et en vous aidant de l’éponge essorée, faites épouser la terre avec des mouvements croisés, coupez le surplus en tenant votre couteau à plat et réservez les chutes pour les décors.

Maintenant vous devez attendre que la terre durcisse un peu, soit vous laissez le temps faire son oeuvre, soit vous passez un sèche-cheveux, attention à mettre de l’air froid et jamais sur les bords.

Sortez votre terre du moule, elle a maintenant la forme de votre plat, enlevez le film et retournez-là afin qu’elle garde sa belle forme arrondie et ne se déforme pas sur le support.

Pour créer son socle, coupez une bande de 20 cm de longueur et 1 cm de largeur, celle-ci va déterminer la hauteur de votre socle et donc celle de votre coupe, si vous souhaitez qu’elle soit plus haute, élargissez votre bande.

Collez ses extrémités et assemblez le socle au milieu de la coupe, renforcez vos collages en ajoutant deux petits boudins à l’intérieur et à l’extérieur.

Sculpter une coupe : la création du décor

Coupez deux bandes de terres en suivant l’arrondie de la coupe et collez-les sur les bords de chaque côté.

Soignez vos assemblages en guillochant (faire des stries) sur les deux parties et en étant généreux en barbotine. Les collages sont souvent les points sensibles de votre sculpture, prenez-en soin, car c’est là que se révèlent les tensions et les fissures au moment du séchage.

Enlevez l’excédent d’argile avec votre couteau et nettoyez régulièrement votre coupe avec votre éponge, vous pouvez tirer légèrement sur les bords pour les rendre plus fins.

Voilà la base de votre coupe est prête à recevoir votre décor. Prenez une demi-lune d’argile dans les chutes récupérées et fermez là de façon à créer une sorte de cône, égalisez-le en coupant le haut avec des ciseaux.

Tirez doucement depuis l’intérieur avec vos doigts pour lui donner une forme un peu ronde qui va se rapprocher du modèle, puis prenez un rond de la taille de l’ouverture et fermez votre cône. J’attire votre attention sur un point important, vous ne devez jamais enfermer de l’air entre deux parties, car celui-ci se dilate fortement à haute température, vous verrez comment je le libère dans les étapes suivantes, évidemment si vous utilisez de l’argile sans cuisson le contexte est différent, mais c’est toujours bien de prendre de bonnes habitudes dès le début.

Tracez une petite démarcation à environ 5 mm du bord, c’est l’emplacement des stries, et avec le dos du manche de votre pinceau créer des trous en poussant la terre par des petits mouvements rotatifs, l’idée est de symboliser les nids des graines. Percez un ou deux trous pour que l’air puisse s’échapper et ajoutez quelques petites boules dans certains pour donner l’illusion qu’il reste quelques graines.


Avec votre pic, marquez des stries tout autour.

Pour placer vos lotus, faites une fente et mettez-les à cheval sur les bords de la coupe, servez-vous de votre petit pinceau pour faire de belles finitions propres et bien assembler votre décor.

Prenez quelques filaments sortis de votre presse-ail que vous allez coller tout autour du cône, c’est en multipliant ce genre de petits détails que vous obtiendrez de beaux objets bien finis.

Recommencez l’opération en créant d’autres lotus, leur nombre va dépendre de la taille de votre coupe.

Pour ajouter aux finitions et faire ressortir les lotus, faites des petits dessins répétitifs sur les bandes du dessus et sur le socle en vous servant de votre pic, ils vont créer un effet de relief supplémentaire, vous pouvez jouer avec la profondeur et la multiplication des trous.

Il vous reste à laisser sécher votre sculpture pendant quelques jours, n’oubliez pas qu’un séchage réussi et un séchage en douceur, afin d’éviter les décollements et les fissures, le temps que toutes les parties se mettent en place tranquillement.

Lorsque vous jugez que votre coupe est bien sèche, prenez une petite éponge avec un côté grattant ou un papier de verre fin (surtout pour l’argile sans cuisson) et poncez avec des gestes délicats, cette ultime étape va donner un côté encore plus fini à votre pièce.

Voilà votre coupe est terminée vous pouvez passer un vernis-résine ou une cire transparente pour la protéger de la poussière ou pourquoi ne pas l’émailler si vous avez utilisé de l’argile à cuire.

Vous pouvez aussi voir le tutoriel en vidéo >>>cliquez ici 

 

 

 

 

recherche utilisée pour trouver cet articlehttps://mainsdanslaterre us11 list-manage com/track/click?u=e87eb47bffb4b7f2057f5f456&id=4cbf5880fe&e=624a101935