Vider une sculpture complexe

Pourquoi vider votre sculpture ?

Le vidage d’une sculpture est l’une des étapes les plus stressantes pour les débutants en modelage, d’ailleurs, j’ai déjà écrit un article et fait une vidéo sur ce sujet important vous pouvez les retrouver ici

Si vous choisissez de cuire votre œuvre, vous allez être obligé de la vider, en effet l’air à haute température (980°) se dilate et pousse sur les parois, il doit absolument circuler de façon uniforme à l’intérieur pour que la matière puisse se transformer de façon homogène. C’est pour cela que vous devez vider votre sculpture en fonction de sa forme. 

Dans cet article, je vous propose de vider une sculpture complexe, il s’agit d’un corps humain en posture assise.

Quand vider votre sculpture ?

C’est une question importante, car si vous videz trop tôt, la forme extérieure ne tiendra pas et si vous attendez trop l’argile sera trop sèche. Le bon moment est donc lorsque votre terre commence à durcir et que vous êtes sûr d’avoir ajouté tous les volumes, par exemple les cheveux prennent souvent beaucoup de relief, vous devez les placer avant de vider. 

Par où commencer ?

En tout premier, vous devez définir si votre sculpture est complexe, c’est-à-dire, si vous ne pouvez pas la vider en une seule fois et d’un seul côté.

Si je prends cette sculpture de maternité qui a une forme assez simple, le vidage peut se faire en une seule fois et par en dessous, ce qui n’est pas le cas du modèle suivant.

 

 

Voici le schéma de coupe et d’évidage d’une de mes sculptures.

 

Pour effectuer l’évidage d’une sculpture complexe, vous devez étudier la façon dont est construit votre modelage et définir les parties à vider et celles à laisser pleines.

Important ! lorsque vous façonnez ces dernières, pensez à bien travailler la terre pour éviter d’y enfermer des bulles d’air. Dans cette sculpture, les éléments pleins sont les jambes et les bras, tout le reste de la sculpture est vide.

La première étape est de séparer la pièce au niveau du nombril, cette opération permet de vider le haut du buste et le ventre.

 

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « Réussir ma première sculpture facilement » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos modelages dans la terre. Pour le télécharger gratuitement cliquez ici.

Tracez l’espace à vider et avec une mirette enlevez la terre jusqu’à laisser une paroi d’environ 1 cm cette dimension varie en fonction de la grandeur de votre sculpture.

Ensuite, basculez les cuisses sur un morceau de mousse ou de vieux chiffons pour ne pas déformer la sculpture, puis creuser par en dessous jusqu’aux jambes, cette ouverture sera recouverte par la suite avec une plaque d’argile pour une finition optimum. (Ne pas oublier de faire un trou en dessous pour laisser l’air s’échapper).

Continuez le vidage du haut de votre sculpture par en dessous, jusqu’aux épaules, vérifiez en permanence l’égalité de la paroi avec votre pouce et votre index. Profitez-en pour exercer des pressions à l’intérieur afin d’écraser d’éventuelles bulles d’air.

Il s’agit maintenant de recoller les deux parties, pour cela vous devez « guillocher » c’est-à-dire strier les surfaces en contact, cette action augmente la surface de collage et permet une meilleure adhésion. Ajoutez généreusement de la barbotine des deux côtés, pour rappel, la barbotine c’est de la terre diluée jusqu’à une consistance de crème légère. 

Placez les deux parties et collez, si il y a un petit décalage, ajoutez un colombin de terre et corrigez l’ensemble, c’est aussi pour cela que vous ne devez pas allez trop loin dans les détails de votre sculpture avant l’étape du vidage.

Pour le vidage de la tête, il faut être encore plus attentif, afin de ne pas blesser et déformer l’argile. Vous devez le faire avec la masse des cheveux afin de ne pas créer trop de différences d’épaisseurs.

Choisissez une partie « neutre » pour effectuer la coupe, dans ce modèle, elle se situe au niveau du bandeau. Prenez un couteau fin et pointu et faites des gestes précis, puis décollez doucement les deux côtés.

Posez le côté cheveux sur un support mou et commencez l’évidage avec une petite mirette, puis faites la même chose côté visage, toujours en prenant soin de bien vérifier l’épaisseur de la paroi.

Comme vous l’avez fait pour le corps, recollez les parties toujours avec la même technique, stries de chaque côté et barbotine. C’est après cette étape que vous pouvez finaliser les détails et éventuellement ajouter des petits éléments de décor.

Voici ce que vous devez retenir pour un vidage réussi :

– Faites plutôt votre vidage en début de séance, c’est une étape qui demande un peu d’attention.

– Etudiez votre sculpture sous tous les angles pour déterminer les différentes coupes.

– Attendez que votre argile soit assez « rassie » en surface pour garder la mémoire de la forme, si vous le faites trop tôt vous risquez les déformations.

– Coupez et placez les parties sur des supports mous afin d’éviter de blesser l’argile.

– Avec une mirette, videz avec précautions en validant la régularité de la paroi.

– Soignez vos collages en faisant des stries de chaque côté et soyez généreux en barbotine.

– Ajoutez un colombin de terre pour effacer totalement l’assemblage.

En conclusion, le vidage d’une sculpture complexe demande un peu plus d’attention qu’une sculpture simple, il suffit de procéder par étapes en suivant les conseils de cet article.

N’hésitez pas à partager en commentaire vos expériences de vidage.

recherche utilisée pour trouver cet articlehttps://mainsdanslaterre us11 list-manage com/track/click?u=e87eb47bffb4b7f2057f5f456&id=e1f4c13ca2&e=102d7e7fdf