Peut-être est-ce la première fois que vous me lisez, dans ce cas je vous souhaite la bienvenue sur mon blog, et pour bien faire connaissance je vous offre mon ebook « Réussir votre première sculpture facilement » cliquez ici pour le recevoir immédiatement 


Il est assez facile de signer un tableau ou un dessin, mais beaucoup plus compliqué de le faire sur une oeuvre en trois dimensions, à la fin de cet article vous saurez comment bien signer votre sculpture

L’importance de votre signature

J’attire votre attention sur l’importance de signer vos oeuvres, même si vous n’êtes pas satisfait de votre création, le modelage que vous avez entre vos mains s’inscrit dans le moment présent, il est le reflet des émotions que vous avez retranscrit dans la matière, quelque soit vos ambitions créatives, votre signature valide que vous êtes le créateur de l’oeuvre que vous tenez entre vos mains.

Votre signature voyage avec votre oeuvre, qu’elle soit destinée à rester cachée dans un placard, offerte, exposée ou vendue, c’est votre empreinte que vous fixez et qui va traverser le temps.

Inventez une nouvelle signature

Il y a de grandes chances que vous ne puissiez reproduire, votre signature habituelle dans l’argile, tout simplement parce que la plupart du temps vous signez rapidement sur une surface lisse, avec l’argile vous allez devoir graver votre signature, en fonction de la terre et de l’état de séchage se sera plus ou moins facile.

Je vous invite à créer une signature spécialement dédiée à vos œuvres en argile, personnellement j’ai un nom assez long et j’ai dû tout de suite inventer un symbole facile à reproduire dans les nombreux reliefs que compose une sculpture.

Mon exemple : je suis partie d’un symbole que je reproduis un peu partout depuis plusieurs années et que j’affectionne : la spirale, je l’ai tout simplement associé avec mes initiales de chaque côté, voici le résultat, une marque esthétique, facile à placer sur toutes mes œuvres.

Sculpter votre propre tampon

Pour avoir une signature identique de partout, vous pouvez créer votre propre tampon en argile à cuire ou sans cuisson, il suffit de reproduire votre marque à l’envers avec un calque et de modeler en négatif, une fois durci, il sera parfait pour marquer la matière, dans ce cas elle doit bien sûr être assez molle.

Vous pouvez aussi récupérer de petites lettres typographiques (en brocante) et imprimer votre nom dans la terre.

Signature visible ou invisible ?

Une fois que vous avez trouvé votre propre symbole, vous pouvez imaginer l’emplacement le plus esthétique, très visible et présent ou plus discret dans les replis d’un drapé par exemple, je trouve qu’une belle signature termine l’oeuvre et participe à sa présence.

Mais si vous ne souhaitez pas du tout que l’on voit votre marque, vous pouvez mettre votre empreinte cachée sous le dessous de votre oeuvre.

Choisir le bon emplacement

C’est à nouveau la question du visible/invisible, mais aussi de la taille et de la complexité de la pièce, si votre sculpture est assez petite avec beaucoup de détails, votre signature doit s’adapter à ces contraintes, choisissez un endroit discret pour ne pas nuire à la lecture, par contre si c’est une grande pièce assez lisse, vous pouvez vraiment faire participer votre signature à l’harmonie de votre réalisation.

Quand signer ?

Avant que votre argile soit complètement sèche bien sûr et plutôt après le vidage si vous en faites un. Attendez que votre oeuvre soit un peu aboutie avant de signer, car elle risque de s’effacer si vous faites des retouches, n’oubliez pas de graver en profondeur, votre argile va se rétracter en séchant, si votre marque est trop fine elle risque de disparaître. Si votre argile est chamottée, les petits grains de celle-ci risque de nuire à la lisibilité de votre signature, dans ce cas simplifiez-là au maximum.

Datez et signez

Vous pouvez accompagner votre signature d’une date, c’est toujours amusant de retrouver une ancienne sculpture, de mesurer le chemin parcouru et de vous rendre compte de vos progrès. Bien sûr la date peut-être plus discrète dissimulée sous l’oeuvre.

Quel outil pour signer

Personnellement j’utilise un pic en métal, comme vous risquez de devoir signer dans une argile un peu « rassie » il sera plus approprié que le pic en bois qui peut casser, pensez à supprimer les petites particules qui ne manqueront pas d’apparaître quand vous gravez, repassez plusieurs fois au même endroit, vous pourrez finir correctement votre signature lors du ponçage.

Oublié de signer ?

Aucun souci, vous pouvez aussi peindre votre signature lorsque vous ferez vos finitions avec votre patine.

Maintenant, vous en savez un peu plus sur la façon de mettre votre empreinte dans l’argile, n’hésitez pas à signer vos oeuvres, c’est une partie de vous gravée dans la terre.

Découvrez toutes les formations du blog en cliquant sur les images 

recherche utilisée pour trouver cet articlesigner pour la terre, technique pour faire un tampon signature pour apposer sur une sculpture en terre