Si vous sculptez le corps humain, à un moment ou un autre, vous allez devoir modeler une poitrine, j’ai choisi de vous partager mes conseils sur ce sujet récurant, car je vois trop de seins, pas du tout en accord avec les proportions du corps, souvent beaucoup trop gros, mais généralement mal situés.

Je vous rappelle que le corps humain ne s’invente pas, mais répond à de nombreuses règles anatomiques.

Bien sûr dans l’art, tout est permis, mais avant de vous « lâcher » dans votre propre expression artistique, comme le font certains artistes contemporains, qui ne se sont pas gênés pour déformer, voir torturer notre merveilleux corps humain, je vous invite à expérimenter la divine proportion, car malgré les siècles, notre véhicule terrestre n’a pas changé.

Sculpter une poitrine : petite leçon d’anatomie

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’anatomie complète d’un sein, voici un lien qui pourra vous aider

Avant de vouloir représenter quelque chose dans l’argile, il vaut mieux connaître sa constitution, car sa forme en découle, en effet, un sein est principalement constitué de glandes et tissus adipeux, cette information vous permet déjà d’expliquer pourquoi il est galbé et mobile.

Pensez-y quand vous êtes en train de le modeler dans la matière lourde et statique de l’argile, c’est cette difficulté que vous allez devoir surmonter. Il va falloir l’adapter à votre sujet, la poitrine va changer en fonction de l’âge, de la taille, mais aussi de la posture, par exemple, la forme sera différente, si un bras est levé ou que le corps est placé sur le côté, les formes suivent le mouvement du corps. Faites quelques recherches et croquis avant de commencer.

Sculpter une poitrine : le bon placement

L’écueil que je vois le plus souvent avec mes élèves, est le placement de la poitrine, regardez le dessin ci-dessous, vous pouvez voir que le volume des seins commence au niveau de la pliure des aisselles. Ce qui veut dire que la partie haute comprend l’emplacement des pectoraux.

Sculpter une poitrine : la bonne taille

La deuxième erreur récurrente que je remarque chez mes élèves, est une poitrine trop grosse par rapport au sujet, c’est une déformation qui vient par manque de connaissance anatomique, vous allez déjà modifier votre regard avec les explications que je viens de vous donner ci-dessus.

Mais comment déterminer la taille d’une poitrine ? La réponse va dépendre de ce que vous souhaitez exprimer dans la terre à travers ce corps qui est en train de naître entre vos mains, c’est votre choix, la nature humaine est tellement complexe, essayez tout de même de garder une harmonie générale.

Sculpter une poitrine : démonstration

Tracez l’emplacement des pectoraux qui commencent au niveau du sternum et continue jusqu’au haut des côtes.

Ensuite, formez deux olives qui constituent le volume réel des seins. Celui-ci continue en dégradé sous les bras. 

Vous allez fondre cet ajout de façon à commencer le joli galbe, validez sous tous les côtés, face, trois-quarts et profil, c’est une première approche, vous aurez tout le loisir de rectifier par la suite. 

Les formes de la poitrine sont très variées, les seins peuvent être très écartés, ou au contraire serrés, c’est à vous de choisir l’esthétique qui vous convient, la beauté est un équilibre fragile entre votre interprétation et les proportions académiques.

Si vous voulez vous rapprocher de la réalité, ajoutez les mamelons, faites une croix pour leurs emplacements, ils vont vous servie de guide pour travailler le galbe du sein, qui sera, plus creux au-dessus et plus arrondi en dessous.

Pour terminer, vous devez approfondir le pli du dessous, qui augmente l’illusion de la lourdeur du sein.

Les principaux points à retenir dans le modelage d’une poitrine

– Le corps humain ne s’invente pas, mais répond à certaines règles anatomiques.

La poitrine se compose principalement de glandes et de tissus adipeux, ce qui lui donne sa forme lourde et galbée.

– Pour placer correctement la poitrine vous devez connaître la position des muscles pectoraux qui la soutiennent.

Choisissez la taille en fonction de celle de votre sujet.

– La poitrine suit le sens du mouvement du corps.

En conclusion, c‘est la combinaison de toutes ses parties qui va créer l’harmonie d’une poitrine.

recherche utilisée pour trouver cet articlevidéo de seins bien galbé