Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « Réussir ma première sculpture facilement » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos modelages dans la terre. Pour le télécharger gratuitement cliquez ici.

 

Sculpter une tête en argile est une des plus belles expériences en modelage, c’est tellement satisfaisant de voir un visage apparaître dans la matière, dès que l’on a fini, on a juste envie de recommencer, c’est la meilleure des addictions !

Seulement, même si l’intention et la bonne volonté sont au rendez-vous, elles sont rarement suffisantes pour obtenir un résultat correct, tout simplement parce que la tête d’un humain répond à des règles anatomiques précises.

La bonne nouvelle est que vous n’êtes pas obligé d’étudier des planches anatomiques pendant des heures, ni de vous inscrire en fac de médecine pour progresser dans votre pratique et réussir vos têtes, il vous suffit déjà d’éviter ces 8 erreurs listées ci-dessous.

Sculpter une tête : Erreur n°1 Inventer et interpréter

Si vous souhaitez reproduire la tête d’un humain dans l’argile, il ne s’agit ni d’inventer ou d’interpréter, vous devez déjà admettre qu’il y a des normes sous jacentes communes, qu’il s’agisse d’un homme, d’une femme ou d’un enfant.

Bien sûr, les dimensions changent en fonction du genre et de l’âge, mais sous la peau et les muscles, il y a bien un crâne. Ce qui veut dire que vous devez absolument en tenir compte dès le départ de la conception de la forme de base. 

En observant l’image ci-dessous, vous pouvez déjà noter quelques observations importantes pour le placement de toutes les parties du visage.

Par exemple, vous pouvez déjà remarquer la forme arrondit du crâne, les creux impressionnants des cavités orbitaires, la forme assez marquée de la mâchoire et surtout l’importance du front, une des parties souvent oubliée chez les sculpteurs débutants qui ont tendance à faire un front fuyant. L’erreur vient généralement d’un mauvais placement des yeux.

Normalement, vous représentez un homo sapiens qui a un cerveau avec un cortex préfrontal, c’est lui qui nous a permis d’évoluer, de parler, de raisonner, de créer et peut-être de sculpter, alors s’il vous plait ne le négligez pas.

Exemple de la forme de tête de base.

Sculpter une tête : Erreur n°2 vouloir réaliser un portrait

Avant de savoir reproduire les traits d’une personne dans l’argile, vous devez déjà acquérir les bases et vous entrainer à sculpter quelques têtes.

Il y a une énorme différence entre modeler une tête et réaliser un portrait. C’est d’ailleurs une expérience assez difficile, vous devez avoir près de vous ; soit le modèle qui devra poser pendant plusieurs heures, soit une vidéo 360° de celui-ci ou encore un panel de photos le représentant sous tous les angles. Car un portrait ne supporte pas l’approximation, quelques millimètres d’écart et vous vous éloignez de la ressemblance.

Sculpter une tête : Erreur n°3 sauter les étapes 

Sculpter une tête n’est pas si difficile, c’est un peu comme une recette, vous devez connaître les étapes dans le bon ordre.

Comment façonner une bonne base à partir de formes géométriques pré définies, cela vous permettra ensuite de placer toutes les parties au bon endroit.

Pourquoi ajouter ce volume à ce moment-là ? Attendre qu’une partie soit placée pour être sûr de la justesse de la suivante. Le visage forme un ensemble et toutes les parties dépendent les unes des autres, si une est mal disposée, elle va tout de suite influencer des erreurs pour les autres, d’où l’intérêt d’avoir de bonnes bases dès le départ. 

Si vous voulez réussir vos têtes, il vous faut apprendre cet ordre, sinon vous allez partir dans tous les sens en ajoutant des reliefs par ici, retirer de la matière par-là, pour au final être complètement perdu et surtout vous éloigner de la tête humaine.

Sculpter une tête : Erreur n°4 être trop pressé

Comme toute discipline artistique, la sculpture de l’argile demande du temps, peut-être encore plus que les autres, car la matière change pendant toute la durée du modelage et vous devez composer avec les différents états de séchage.

Par exemple, il est inutile de vouloir faire des détails précis dans une terre molle, alors qu’ils seront tellement plus faciles dans une terre déjà “rassie”. Où à l’inverse, vouloir monter la base d’une tête dans une argile déjà durcie.

Retenez que c’est vous qui devez vous adapter et non pas l’inverse, ne soyez pas trop pressé et savourez chaque moment passé en compagnie de votre sculpture, vous serez déjà assez triste lorsqu’elle sera terminée, la bonne nouvelle est que pleins d’autres vous attendent.

Sculpter une tête : Erreur n°5 ne pas respecter la symétrie du visage

Même si un visage humain n’est pas parfaitement symétrique, vous devez tout de même vous en approcher. Pour cela, vous allez régulièrement faire des marques pour valider que toutes les parties sont en miroir. En particulier les yeux, car si vous avez le moindre écart, il se verra tout de suite.

Pour voir si votre visage est symétrique, vous avez plusieurs solutions :

placez votre sculpture devant un miroir, au bout de quelques heures de modelage, votre cerveau s’habitue et vous ne voyez plus les corrections à apporter, en inversant l’image, c’est comme si vous aviez un regard tout neuf,

prenez du recul, faites quelques pas en arrière, vous allez être surpris de voir votre oeuvre sous un autre angle, 

prenez une photo, pas trop près pour éviter les déformations, vous vous éloigneriez du but recherché,

mettez une lumière rasante, changez l’éclairage permet aussi de relever les défauts de symétrie, 

placer des quelques épingles aux coins des yeux, de la bouche ou sur les ailes du nez, vous pourrez vérifier la symétrie en mesurant,

Sculpter une tête : Erreur n°6 ne pas connaître les détails du visage,

Chacune des parties du visage est un monde en soi, avant de vouloir sculpter une tête, vous devez étudier les détails de ces parties pour être au plus près de la représentation humaine.

Les yeux : ils sont assez complexes, car mobiles, en effet, les paupières bougent en fonction du regard, un regard vers le haut va complètement faire disparaître la paupière supérieure, alors qu’un regard en bas fermera presque entièrement les yeux.  

Voici un dessin qui pourra vous aider, vous pouvez déjà apprendre les différentes parties, notez la profondeur du pli de la paupière supérieure, le renflement de celle inférieure et l’importance des sourcils dans l’expression du regard.

Le nez : lui aussi comprend beaucoup de reliefs différents, ce petit bout de chair dépourvu d’os, demande de l’attention pour être réaliste. Tout d’abord, il doit être bien au centre, utilisez les astuces précédentes pour valider qu’il est à sa place.

Ensuite, vous devez faire ressortir les ailes, plus ou moins présentes en fonction du sujet, la rondeur de la pointe, notez la petite cassure entre l’arrête et celle-ci et bien sûr les narines, n’oubliez pas de bien modeler le relief du philtrum, ce sont les deux arêtes qui rejoignent la bouche.

La bouche : l’erreur commune aux débutants, c’est de coller les lèvres directement sur la face, alors que la bouche est constituée de tous un ensemble de muscles qui lui permettent sa mobilité. 

Les lèvres rouges sont les parties principales, mais concentrez-vous aussi sur les petits détails comme l’arc de Cupidon et le philtrum.  

Les oreilles : c’est une partie qui est souvent redoutée par les débutants par manque de connaissances, l’oreille n’est pas plate, mais au contraire avec beaucoup de reliefs. C’est vrai que son dessin est un peu compliqué, mais après plusieurs réalisations, il deviendra familier.

La aussi la symétrie est très importante, vous devez valider le placement de vos oreilles, de face, de dos et sur le dessus. Des oreilles placées trop en avant ou à l’inverse trop sur l’arrière et votre sculpture est déséquilibrée.

Sculpter une tête : Erreur n°7 négliger le profil

Vous modelez en trois dimensions, ce qui veut dire que tous les angles doivent être justes. C’est la difficulté en sculpture, contrairement à la peinture ou au dessin qui représente un seul plan.

Les débutants ont tendance à travailler beaucoup la face et négligent le profil, alors que l’oeuvre sera vu de tous les côtés.

Pensez à le rectifier régulièrement, il doit être cohérent avec l’ensemble de la tête.

Mon conseil, sculptez plutôt debout sur une sellette, cette position vous incitera à plus de mobilité autour de votre sculpture.

Sculpter une tête : Erreur n°8 choisir une terre trop chamottée (avec des petits grains)

Si vous débutez, je vous conseille de choisir une terre plutôt lisse et blanche qui va mieux accrocher la lumière, vous verrez plus facilement les corrections à apporter. Libre à vous par la suite, lorsque vous serez plus à l’aise, de modeler des terres plus originales pour des rendus de finitions différents.

Vous connaissez maintenant les 8 principales erreurs à ne pas commettre lorsque vous sculptez une tête, lisez les points ci-dessous à retenir.

Résumé des 8 erreurs à éviter :

– N° 1 : Ne soyez pas dans l’invention ni l’interprétation, si vous voulez sculpter une tête humaine.

– N° 2 : Entraînez-vous d’abord sur quelques têtes, avant de vouloir modeler un portrait.

– N° 3 : Ne pas tenir compte de l’ordre des étapes. 

– N° 4 : Sculpter trop vite et ne pas respecter les états de séchage de l’argile.

– N° 5 : Négliger la symétrie du visage.

– N° 6 : Ne pas connaître précisément les détails de chaque partie du visage.

– N° 7 : Vous occupez seulement de la face et oublier le profil.

– N° 8 : Choisir une terre trop originale pour débuter.

 

Vous avez aimé cet article ? 😊🙏 n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre apprentissage et sculpter une tête dans les bonnes proportions, cliquez sur l’image pour découvrir ma formation.

recherche utilisée pour trouver cet articlehttps://mainsdanslaterre us11 list-manage com/track/click?u=e87eb47bffb4b7f2057f5f456&id=e17b5a9925&e=bcc36ce08e