Vous êtes prêt et votre envie de mettre les mains dans la terre est irrépressible, super ! mais si vous débutez de nombreuses peurs peuvent vite faire retomber votre « soufflet » créatif, nous allons clarifier tout cela à travers ce petit questionnaire 🙂

Les 10 première étapes avant de mettre les mains dans la terre

Question 1 – Pourquoi voulez-vous sculpter l’argile ?

C’est vrai ; Pourquoi ? vous pouvez exprimer votre créativité dans pleins de domaines différents et peut-être plus faciles que la sculpture, qu’est-ce qui vous appelle dans l’envie de mettre les mains dans la terre ? Un souvenir d’enfance ? une rencontre avec un artiste ? simplement décorer votre intérieur ? toucher la matière ? connaître le mystère du feu ? ….

Question 2 – Qu’est ce vous souhaitez créer ?

La terre offre tellement de possibilités créatives qu’il va falloir choisir, voulez-vous faire de magnifiques bols alimentaires, des boîtes à secrets, des assiettes à décorer, réaliser le buste d’un de vos proches,, exprimer vos émotions dans l’argile, connaître les secrets de l’émaillage…

Question 3 – Avez vous le niveau de vos envies ?

Pour ne pas être découragé, vous devez évaluer votre niveau, par exemple si vous débutez et vous voulez commencer par faire un nu, sachez que vous passerez par quelques déceptions, faites plutôt un personnage habillé et concentrez-vous sur l’apprentissage du visage. Le premier plaisir de la terre c’est d’avoir les mains dedans, commencez par des objectifs atteignables et augmentez la difficulté au fil du temps.

Question 4 – Quelle terre choisir ?

Vous savez maintenant ce que vous voulez sculpter et le choix de la terre va déterminer votre résultat. Travailler une argile lisse ou sans cuisson ne vous apportera pas les mêmes sensations qu’un terre très chamottée (avec du grain). Réfléchissez au rendu et au message que vous souhaitez faire passer à travers votre oeuvre.

banniere mains dans la terre petit princee

Question 5 – Avez-vous les bons outils ?

Vos outils sont le prolongement de vos mains, pour en savoir plus  je vous invite à regarder ma vidéo sur le bon choix d’outils et leur utilité.

Question 6 – Où sculptez-vous ?

Faites-vous partie d’un atelier collectif où sculptez-vous seul chez vous, la rencontre avec la terre peut être un très joli moment de convivialité et de partages ou une rencontre très intime avec soi, vous seul savez ce que la terre peut vous apporter.

Question 7 – Pour qui sculptez-vous ?

Vous sculptez peut-être simplement pour vous, votre plaisir, c’est votre thérapie pour décompresser ou vous avez envie de faire une exposition et enfin montrer votre univers au monde. Les raisons de vouloir réaliser une oeuvre peuvent être infinies et déterminer l‘envie d’apprendre, imaginez la motivation que vous auriez si vous deviez réaliser le buste d’un de vos proches pour un événement marquant.

Question 8 – Quelle technique allez-vous choisir ?

En fonction de vos souhaits, la technique peut être vraiment différente, si vous choisissez une argile sans cuisson, vous allez supprimer la contrainte du four et du vidage, si vous faites un bol vous pouvez utiliser le colombin ou le tour de potier, pour une sculpture le modelage est plus approprié mais vous pouvez aussi utiliser « la plaque » comme je l’ai fait dans ma formation du ¨Petit Prince »

Question 9 – Avez-vous un modèle ?

Il est rare de vouloir commencer une sculpture sans modèle, d’ailleurs les plus grands maîtres s’inspirent les uns des autres, vous avez sûrement des artistes préférés, copier une de leurs oeuvres peut être un excellent moyen d’apprentissage. Vous pouvez la réaliser à l’identique ou bien prendre seulement une partie de l’oeuvre qui peut à elle seule, ouvrir les portes de votre propre créativité.

Je vous ai concocté une petit collection inspirante cliquez ici 

Question 10 – Quelle « habillage » avez-vous prévu pour vos sculptures ?

Les finitions sont très importantes et peuvent changer l’ambiance d’une sculpture, la même oeuvre peut se transformer avec une patine colorée ou un effet bronze. Avant de commencez une oeuvre pensez à son « habillage », si vous prenez une argile sans cuisson très lisse vous pourrez la faire briller et apportez une belle lumière sur les volumes, si au contraire vous avez une terre d’aspect brut, comme un grès très chamotté, il peut être intéressant de garder ce rendu.

VOIR LA VIDEO de L’ARTICLE

recherche utilisée pour trouver cet articleapprendre sculpture argile seul